Logo

Actions humanitaires

L’ordre soufi Nématollahi est l’un des ordres les plus importants et les plus connus existants à ce jour. Il a été fondé au quatorzième siècle par Shah Ni’mat Allah wali, un soufi célèbre dont la tombe située en Perse est un endroit de pèlerinage pour les soufis et les musulmans. La lignée des maîtres de l’ordre Nématollahi remonte à Shah Ni’mat Allah Wali (1331-1431) et se poursuit à travers divers maîtres jusqu’à Munes Ali shah qui au moment de sa mort en 1953 désigna Javad Nurbakhsh comme Maître de l’ordre, puis a Ali Reza Nurbakhsh actuel maitre de l'ordre depuis le décès de son père en 2008. L’ordre Nématollahi a des milliers d’adhérents au moyen-Orient, plusieurs centaines en occident et de nombreuses khaniqahs (centres soufi) en Iran, Europe, Afrique, Australie et aux Etats-Unis. L’ordre Nématollahi met l’accent sur la fraternité et l’égalité entre les êtres humains, sur le respect impartial de toutes les religions, sur le service et l’amour de toute l’humanité sans distinction de foi, de culture ou de nationalité. Nos installations sanitaires en Afrique sont les manifestations de notre engagement dans le service tout comme notre projet actuel de construction d’une école à Bam (Iran) ville qui a été récemment dévastée par un tremblement de terre.

En mars 1996, nous avons ouvert un centre de santé à Porto-Novo au Bénin, un pays en voie de développement situé sur une étroite bande de terre orientée du nord au sud et limité à l’est par le Nigeria, à l’ouest par le Togo, et au nord par le Burkina-faso et le Niger. Porto-Novo est la capitale, mais Cotonou est le port principal, la plus grande ville et le siège du gouvernement ainsi que le centre de l’activité touristique et commerciale. A porto Novo, les structures de santé sont insuffisantes, tous les médicaments ne sont pas disponibles et les médecins ainsi que les hôpitaux exigent un paiement immédiat des soins de santé. Cela influe sur la croissance du sida et la tuberculose y est présente mais pas au stade épidémique. Notre structure de Porto-novo fournit des soins de santé aux habitants qui n’ont pas accès aux soins dans les autres structures. Notre équipe est composée d’un médecin, un médecin-adjoint, un aide-infirmier et un pharmacien. Les problèmes de santé les plus diagnostiqués sont : la toux, les douleurs articulaires, la malaria, l’anémie, les vers intestinaux, et l’hypertension. Les traumatismes légers sont aussi pris en charge sur place. Deux lits d’hospitalisation sont disponibles.

En octobre 2005 nous avons ouvert une structure plus grande à Abidjan, en côte d’Ivoire : "le centre de Santé Nématollahi". L’équipe comprend des généralistes, des pédiatres, un chirurgien, un hématologue, un ophtalmologue et deux sages-femmes. La population a accès à la médecine préventive, aux soins ordinaires et aux urgences à des coûts raisonnables. Nous avons créé une organisation non gouvernementale (ONG), "Fondation J. Nurbakhsh", pour soutenir nos œuvres caritatives parmi lesquelles il faut citer le don d’articles de toilette et de vêtements aux pensionnaires d’un centre de personnes atteintes de la lèpre et à des prisonniers. Jusqu’à ce que nous ayons les moyens d’un fonctionnement autonome, notre équipe travaille de façon bénévole, sans aucun salaire même si la plupart d’entre eux ne sont pas membres de notre organisation. Ce niveau de volontariat est un témoignage du degré de service que nous fournissons au public.

Leave your comments

0
terms and condition.
  • No comments found
Powered by Komento
© 2020 JournalSoufi - Tous droits réservés.